Doux réconfort

bonheur conquis, la muse

Et ce jour-là…ce soir là
le monde a pris
une teinte
particulière

avec les accents d’hier
d’autres mots
d’autres sons
d’autres silences

paroles douces…
oubliées les sentences
le rythme saccadé
ronéotypé: monde figé

machine à écrire… 
dactylographié
le rythme de nos vies
stoppé cadenassé

poissons dans la nasse
l’eau vive vivante
bruine infime
flaque de pluies

à la rigole
ruisselle ruisselante…
le fluide esprit
s’abandonne

entendre tomber la pluie
étendus au lit
au doux réconfort
d’un abri familier

Cœur envers

Amore and more, la muse

Il y a ce sentiment sourd,
discret, ténu
presque inaudible

On voudrait faire un choix
prendre une décision
on ne le fait pas

Laissant le soin
à la vie de décider
pour nous

il y a ce sentiment
qui prend les devants
par un hasard fortuit

à ce point de l’échange
c’est le cœur qui décide
et battre ébatre à cœur perdu

choix du cœur
envers toutes les raisons
aimer à n’avoir que toi de raison