Intrinsèque frivolité

coeur Sylvanaire

Il y a ce seuil
où tout s’arrête
où tout cesse
où seuls la vie
la vie seuls
laisse

où l’S
demeure seul
d’une solitude
sujette à question
d’une solitude
circonspecte
d’une solitude
interlope

y voir un espoir
une chance?
un possible renouveau?
une réinvention
opportune fortune
félicité fébrile des âmes païennes mises à nu

incertaine ballade
au creux de
nos sillons indécis

intrinsèque frivolité
des esprits romantiques
vivant l’instant passionnément
et la vie comme ébahi
émerveillement
sans cesse reconduit
heureux insensible
au néant menaçant
c’est ainsi qu’est ma vie

Océanes marées diaphanes

Amore and more, coeur Sylvanaire

Et vie
est vide
est vide d’amants
évidemment

et nuit
et nie ennui
hennit en nuit
nuitament

et lit
et lie terre
hermines ivres
littéralement ..

Évidemment
Nuitament
Littéralement

l’amant lamente
l’amante là monte
la menthe halo

l’aimante élémentaire
attirance romance
amours charnelles

mon amour nos amours
remontent en océanes
marées diaphanes