Iris délice

Amore and more, Elles nos ailes, la muse

Ce que la bouche permet
ce que la langue
s’autorise

ce que la main
suggère
ce que le corps
adhère

ce que l’oeil
emmouille
ce que l’iris
délisse délice

ce que la peau
frémit
ce que le derme
délasse
ce que l’épris
délaisse

tisane opportune
décoction fortuite
breuvage druidique
philtre exhale
épris épresse râle
toile de jouy

somptueuse
drappée vestale
de la tenue d’Éve
où la dent dure
dresse fait ce
ballet ripaille

Serein ignifugé

Amore and more, Elles nos ailes, la muse

Ta tempête
à mon erreur
vitupère

exècre
repousse rejette
colère

intolère
condamne
quidam

ah vos yeux
madame billot
qu’où étêté

écimé
et si mais non
polar épaulard

or que
ce peu de nous
dévoyé

souhait au plus
rejoindre vos
abris charmants

édenté
est dans tes bras
serein ignifugé

et n’est figé
à cette décision
envie maintien

où nos amours
blessées
savent ultime refuge

laisse Lucie faire

Elles nos ailes

Glabre poilu
hirsute rasé
épilé mailles haut

pas un poil
sur le caillou

pas un poil
sur le minou

peau lisse
au cou

et sel poivre
et celles aisselles
esseulées

à avoir le choix
garder les poils Néhandertal

laisse Lucie faire
australopithèque
avant gardiste

amazones
montant à cru
juments
jugements

convenances
sociétés
patriarcales
patrie
archaïque cale

libération de l’infâme
la femme ramène
mâle au ras

rationnel
où situer
la ptite graine

la tendresse
mot doux
à notre adresse

réconfort et pôle
épaule épancher
étole étoile

comme
si l’humanité
se cachait
dans les détails