les jours où

les jours où
je me sens femme
J’y mets tout
de mon âme

et l’on m’appelle mademoiselle
et l’on me siffle
griffe insidieuse

et l’on me presse
m’oppresse frotteur
ou balourd cornard
la honte tocard

les jours où
je me sens femme
j’aimerais que
l’on m’aime

que l’on m’aime
doucement
tendrement
en prenant le temps

les jours où
je me sens femme
être un homme
n’est pas bien glorieux

pas bien glorieux c’est trop d’honneur, ces
jours j’ai le rose aux joues
et l’homme en moi pleure

______

~ Sylvain Lechair

/ monty guidon ~

janvier 2023…

3 réponses à « les jours où »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :