Octobre chrome comme

ce que c'est d'être debout, Monty guidon

Octobre chrome
comme papier
déchiré

languissante
longueur
d’une infinie douleur

Octobre comme chrome
raisonne écho sourd
sonore

raisonnera encore
toujours ressort
des instants chancelants

De ces moissonneuses heures
ces mois gisant

j’ai récolté

force détermination

inextinguible volonté
saule rieur
immortelle fleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.