Les heures jusqu’à la mémoire

Je veux y perdre jusqu’à la mémoire

Que ces lambeaux d’enfer

Grimés des maux du vent

Viennent jusqu’à plier

Aux cernes flapies des espoirs

Je veux garnir de mots jais

Les heures oü nous âgés

Aurons pour certitude

Nous être tant aimés

Une réponse à « Les heures jusqu’à la mémoire »

  1. si des souvenirs peuvent être parlés ou entendus, nous sommes sûrs de trouver hier dans des chansons pour toujours

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :