A la recherche de la plage perdue: épisode I: Aiguablava Ajuntament de Begur

Cette plage de rêve où poser les yeux est la seule réponse raisonnable.

Le rêve n’étant pas toujours le même pour tous et parfois avec une accessibilité différente pour chacune et chacun. Il y a celles pour lesquelles ont vous prédit une longue marche ou un accès genre dépose minute pile à l’arrêt du bus, de la navette des plages ou dans un parking bondé.

Sur deux pieds, en fauteuil ou avec des béquilles, à vélo, à la nage, en parachute, planche à voile ou voilier. Ah il se peut que j’en oublie… 😀

Mais les trucs à moteurs et la plage perdue des fois ça finit par ressembler à rencontre à central beurk tellement ça p…ouir et ça fait du bruit 😛

Et puis pour parler pratique, à la recherche de la plage perdue peut vite devenir à la recherche de la buvette perdue et dans le prolongement à larecherche des toilettes perdues.

En solo, en couple, avec ou sans enfant, en famille, entre amies et amis ou en groupe les besoins et les envies sont rarement les mêmes. Alors voilà j’espère que Harrisson Ford et Steven Spielberg ne m’en tiendront pas trop rigueur et puis ce serait chaud patate pour les copyrights mais ça m’a donné l’idée de partir à la recherche de la plage perdue. Attention ça remue l’aventure grand frisson, caméra à l’épaule…Générique:

Ici, c’est la Costa Brava et le soleil nous cajole de ce côté de la frontière.

Begur, Catalogne et ses plages somptueuses.

Aguablava ajustement de Begur ou pour les non habla Espagnol oups pardon pardon non habla Catalan: Aiguablava commune de Bégur.

Vous pouvez venir en descendant de Bégur par une route qui serpente en descente juste ce qu’il faut de ce côté là de la pente. Paysage méditerranéen typique en nettement mieux avec vue sur du bleuté marin, oliviers odorants et grillons catalans…

Faire ce choix de confort s’envisage pour celles et ceux qui n’auraient pas d’autres choix car autant vous l’avouer l’accès à la plage vous sera proposé moyennant finance et c’est 4 euros. Le prix de la tranquillité diront certains avec accès facilité à la plage pour les personnes à mobilité réduite ou les familles ne souhaitant pas habituer les enfants à la saine marche par l’usage d’un pied devant l’autre en cadence ou pas. Pour leur préférer les prémices d’un embonpoint précoce que tous les diététiciens prédisent.

Ou alors ou alors pour faire la fermeté du mollet et le popotin du même genre: il y a les chemins côtiers de la Costa Brava

Et c’est ici que l’on découvre paysages et points de vue à tomber et plus somptueux les uns que les autres.

De petites criques mélant rochers et galets, cabane de pêcheur et appontement pour les barcasses. On gravit à nouveau des marches gagnées sur le rocher, ça grimpe sec parfois et d’autres!

Et prenant l’appui ombragé d’un branchage, reprenant souffle itou…

Où contorsionnés par le vent, la chaleur et l’air mari, les arbres contemplés sont d’admirables lutteurs du végétal.

Embaumé par le langage huilé des oliviers, il semble qu’ils respirent autant que l’on hume leurs caressantes essences oléagineuses.

Je rêve encore parfois ce moment délicieux que nous a offert ce lieu onirique unique fascinant.

Se laisse deviner sur le ponton de bois que n’aurait pas renié l’archéologue anti héros de mon enfance, une lucarne bleutée minérale.

Lunettes teintées recommandées pour protéger le flot brutal de beauté rêvée.

Un oeil nu – innocent sur cette vue de blancheur crue – se fendrait net.

On est presque arrivé. Le soleil piquant de Mai sait nous le rappeler.

Et on y est on le sait en arrivant à l’arbre coupé là, suffit de contourner le virelet du chemin et voici que s’offre à nous ceci:

( Affiche / Poster à retirer à l’office du tourisme de Begur voir le lien ici)

Ainsi qu’à l’accoutumée je vous laisse le soin de découvrir par vous même ce que cet endroit saura à coup sûr vous inspirer.

Cette côte découpée et si préservée de la bétonisation trop coutumière d’autres lieux, est un creuset d’émotions et d’exclamations émerveillées.

Vous allez tout comme nous améliorer de manière exponentielle votre dictionnaire d’onomatopées. Si,si.

9 commentaires

  1. Un bel article fort bien détaillé qui donne envie de découvrir ces lieux et cette plage perdue qui ne demande qu’à être découverte. Quand je lis certains passages, j’ai l’impression de me retrouver dans les calanques de la Provence.

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.