frêle herbe crue éprise d’une falaise 

Monty guidon

 

Accroché de vie à la falaise

plante grasse d’eau gorgée

surplombe l’ombrageux océan salé

d’iode faite onde

 

fasciné par ces racines blanchies de venteux grains sableux

végétal lunaire riche de luttes

bravant à sa sauce

stomates épiderme, savant système, ingénieux derme

 

seras tu là toujours ?

toi frêle herbe crue éprise d’une falaise

mi air mi terre surplombant l’amer océan

défiant du haut de ton alluvion l’inexorable érosion

20181023_182143.jpg