Infime margelle

Ce que c'est que d'être debout, Tangente esquive

Un temps
cette infime
margelle
me fut un seuil
insurmontable

Un temps
cet infirme
émarge,
aile
ensouvenir écueil
ainsi surmonté…

Recueil recul
sur infirmité de circonstance
infinité de
circonstances

Déjuger les pronostics
vitalité ampoules vitamine D
piquouse ventrale
cuissots décharnés

Et tu voudrais
que je passe outre
renoncements voutés
croire pouvoir goûter ces mondaines insanités ?

Pour la gloire, pour un regard, pour se faire croire, le valoir
plutôt que le vouloir ?

Si j’ai vaincu l’interne invasive découpe
hébergé 11 mois
clouterie vissée

C’est pas pour
me laisser éteindre
par présages datés
d’une humanité autocentrée

J’ai pour le
presque avenir
des envies humbles
modestes
déterminées
saines sereines

Ainsi détaché
des humeurs incertaines

Relents révoltance

Tangente esquive

Achète cette liberté
bout de cuir à aimer
à aimer

Collecte en version
les pages favorites
chemins détournés

Placarde au creux
de ta raison
Les excuses pour oublier

Laisse(r) passer
comme banalité
ces révoltes intimes

Tolèrer sans rechigner
détourner le regard
renoncer pour garder ce confort discrédité

Individu lambda déçu
Tu ne diras jamais
Tu ne vivras jamais
Que par intermittence

Vague relents révoltance
Pour d’informes
questions
sans importance

Renoncer,
fermer les yeux, détourner le regard, taire silence
les injures injustes,
les cris derrière la cloison,
le sang dira-t-on

Puis tu allumeras le poste, indignation plastifiée, message oraison sociale, complice duplicité
des médiacraties où ton ptit doigt t’as dit de cliquer

Les moyens et l’envie

Tangente esquive

Les moyens
et l’envie
ce à quoi
l’on se réduit

Déterminés
à ce que d’autres
ont fait
à notre endroit

Nous devenons
un passage
au lieu d’un horizon,
plutôt qu’un horizon

Ce qui pêche
nous empêche
c’est ce que nous tolérons
acceptons
comme fait accompli
comme enclave acquise

Il n’est que de nous
que d’être
…le déterminisme
est une case
où nous maintiennent
les cadres les encadrants

Une acceptation complice de nos servitudes apprises

Reprocher à la société de nous étouffer et d’elle tout accepter


elle nous intolère
nous l’accompagnons
elle nous rémunère de saccharose cancer
nous nutellons grassement avec le sourire béat des soumis otages
syndrome de Stockholm
sympathy for the débile

Il n’est que de nous
que d’être un autre être
un notre être

ne tolérer ni la contrainte ni la chaîne
ni l’horaire ni l’horreur où nos sociétés aseptisées
nous entraînent avec notre complice acceptation soumise

nous respirons à peine
nous ne vibrons plus
nos branchies flétries
sont des poumons gris

nos envies se calcinent
au mégot informe
racorni au coin d’un mur

nous sommes végétatifs
nous serions végétaux
nous sommes inanimés
nous serions animaux
nous sommes monnaitifs
nous serions…
imaginatifs