Dans les rues du vieil Albi…Alberto Giacometti

 

Ballade dans les rues du vieil Albi, le parfum des pavés et la chaleur naissante de ce printemps guilleret.

 

En s’aventurant dans les ruelles, un coquet parfum de renouveau dilue doucement au vent,

20190323_124730.jpg

ses effluves viennent à la narine et cajolent jusqu’aux yeux.

20190323_163206.jpg

Les yeux ne peuvent qu’être happés par la structure imposée imposante voulue jadis pour assoir l’autorité prétendue sacrée de ce temps là.

20190323_125615.jpg

Le pas cette fois ira vers le Palais de la Berbie, Musée Toulouse Lautrec.

Un ensemble architectural qui à lui seul vaut visite.

Il accueille une collection de peintures et de sculptures admirables.

Où Corot dispute à Paul Belmondo le plaisir de la découverte et de l’émerveillement.

Il y a Toulouse Lautrec, donnant son nom au musée et offrant ses oeuvres à l’oeil.

 

musee-de-france

Musée Toulouse-Lautrec

Palais de la Berbie
Place Sainte-Cécile BP 100
81003 Albi cedex

Découverte  ici au Musée Toulouse Lautrec   de l’exposition Giacometti: qui a lieu cette année du 16 Mars au 30 Juin 2019

EXPOSITION-EVENEMENT : Alberto Giacometti, d’après modèle

Trente sculptures en bronze, mais aussi en plâtre témoignant d’une quête inlassable de la saisie du réel incarné par le modèle. 44 dessins et 12 estampes, dont plusieurs sont inédits, évoquant ses amis artistes et poètes, parmi lesquels Igor Stravinsky, Michel Leiris, Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre ou René Char

La Fondation Giacometti, Paris présente en collaboration avec le Musée Toulouse-Lautrec la première exposition consacrée aux oeuvres d’Alberto Giacometti (1901-1966) à Albi.
Comme Toulouse-Lautrec, Giacometti s’intéresse à l‘humain, le travail d’après modèle occupant une partie considérable de sa carrière.
Cette exposition inédite, spécialement conçue pour les espaces d’exposition du Palais de la Berbie, propose d’éclairer ce travail de l’artiste autour de la figure humaine, à travers plus de quatre-vingts oeuvres réalisées entre son arrivée à Paris dans les années 1920 et jusqu’à la fin de sa carrière.
Le parcours chronologique et thématique, qui traverse les différentes périodes de création de Giacometti, organise un face-à-face entre les sculptures et les dessins qui, il l’a souvent rappelé, sont pour lui l’outil essentiel de la compréhension du sujet et de la vision.

A quelques prises de vues près, je choisis volontairement de vous laisser le soin d’aller vous même découvrir cet art en ce lieu.

20190323_144048.jpg

Les seules photos limitant par trop la force viscérale de création.

J’avais l’impression du photographe  volant l’âme de l’oeuvre d’art.

Oeuvres d’art qu’il convient de s’approprier le temps d’une visite puis s’en nourrir, s’en réjouir et souvenir ensuite.

20190323_144205.jpg

18 commentaires

  1. Bonjour,
    Voici une très belle raison de redécouvrir Albi déjà si belle par elle-même. Tu as raison pour les photos, c’est au visiteur d’aller par lui-même découvrir, apprécier, absorber de tous ses sens les oeuvres de l’auteur, ici Giaccometti.
    Trop de musées aujourd’hui sont envahis de pseudos amateurs d’art qui se contentent d’ignorer et de bousculer, prenant des clichés en guise de compréhension d’objets ou de pièces que finalement ils ne regarderont même pas plus tard sur leurs appareils.
    Merci pour cet avant goût ensoleillé à tout point de vue 🙂

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.