Où mon âme orpheline s’abandonne

Langueur monotone où

mon âme orpheline s’abandonne

je revois souvent ce mirage

cet amour enfantin d’un fils

envers son père défunt

__

Monotonous languor where

my orphan soul abandons itself

I often see this mirage

this childish love of a son

for his deceased father

___

~ Sylvain Lechair / Monty guidon ~

2 réponses à « Où mon âme orpheline s’abandonne »

  1. Tellement de chose remontent
    Ce qu’on croyait insignifiant et qui tout son sens, à posteriori
    Courage

    Aimé par 1 personne

    1. Étrangement écrire procure une forme de soulagement, permet de réinventer, extrapoler la douleur en une forme créative sublimée

      Aimé par 2 personnes

Répondre à Kalù Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :